Mathilde bouquine… « Cinq jours » de Douglas Kennedy

 

Dans le Maine, de nos jours. A 42 ans, Laura Warren sent qu’elle est à un tournant de sa vie. Depuis quelques temps, cette technicienne en radiographie, au professionnalisme et au sérieux loués par tous, se surprend à être de plus en plus touchée par la détresse de ses patients. Elle ne trouve pas beaucoup de réconfort à la maison : son mari est sans emploi depuis 19 mois ; son fils, artiste dépressif, se morfond depuis sa rupture amoureuse et sa fille s’apprête à partir à l’université. Aussi voit-elle dans cette conférence à Boston une parenthèse bienvenue, sans imaginer que ces quelques jours vont bouleverser à jamais son existence… Richard Copeland est lui aussi en pleine confusion. A l’étroit dans un mariage contracté par dépit plus que par amour, incompris par une femme devenue de plus en plus distante, frustré professionnellement et connaissant de grandes difficultés avec son fils, un garçon brillant mais psychologiquement très instable, il rêve de s’échapper. Entre ces deux esseulés, une folle passion, un aperçu du bonheur, un avant-goût de liberté. Une autre vie serait-elle possible ? Et pourtant… Et si, finalement, la plus grande peur de l’homme était d’accéder au bonheur ?

Mon avis :

J’ai eu la chance de découvrir le nouveau roman de Douglas Kennedy et j’ai été conquise ! Ce roman nous fait rencontrer Laura, une femme mariée, mère de deux enfants qui se trouve à un tournant de sa vie. Une vie professionnelle épanouie a contrario d’une vie privée bouleversée entre l’éloignement de ses enfants, son mari Dan avec qui elle ne partage plus grand chose.

Lors d’un séminaire à Boston elle va faire la rencontre de Richard, un assureur qui a lui aussi une vie plutôt chaotique. Ils vont se découvrir et entrevoir la possibilité de construire un meilleur avenir. La bulle bostonienne soulève malgré tout des problèmes plus ancrés au fond de chacun.

Dans ce roman, on découvre l’envers du décor de la relation humaine, la complexité de maintenir la flamme dans un couple, la possibilité et la volonté de changer les choses, de prendre son destin en main.

J’ai apprécié le style de Douglas Kennedy, la façon d’aborder les différents thèmes dans ce roman m’ont plu ! J’ai eu envie de savoir comment chacun allait évoluer, qu’elle serait les finalités de ses relations.

Je remercie encore Jérémy qui m’a permis d’avoir cette belle lecture !

★★★★☆

Très bon

Publicités

2 réflexions sur “Mathilde bouquine… « Cinq jours » de Douglas Kennedy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s