Mathilde bouquine… « Le diable danse à Bleeding Heart Square » d’ Andrew Taylor

1934. Londres. Lydia Langstone fuit la haute société aristocratique anglaise et un mari violent pour
trouver refuge dans une petite pension de famille sise Bleeding Heart Square. Privée des privilèges que lui conférait son statut social, elle tente de renouer avec une vie plus modeste, plus indépendante aussi. Mais très vite dans cet univers nouveau pour elle, Lydia se trouve confrontée à d’étranges évènements. Qu’est devenue Miss Penhow, l’ancienne propriétaire de la pension de famille, mystérieusement disparue quatre ans plus tôt ? Pourquoi un journaliste de retour des Indes, veut-il à tout prix la retrouver ? Qui est cet homme qui semble surveiller nuit et jour les allées et venues dans la maison ? Enfin qui envoie des morceaux de cœur en décomposition à Joseph Serridge, l’un des occupants de la pension de famille, le dernier à avoir vu Miss Penhow vivante ? Selon la légende londonienne, Le Diable danse à Bleeding heart square, cette fois il serait plutôt tapi dans l’ombre, en silence, attendant son heure. Alors que le lecteur suit les aventures de Lydia, entraînée malgré elle dans ce sinistre labyrinthe, il prend connaissance dans le même temps du journal intime de Miss Penhow, commenté par un mystérieux narrateur, dont l’identité ne sera dévoilée qu’à la toute fin du livre. La vérité éclatera alors en un véritable coup de théâtre.

Mon avis :

J’ai découvert ce roman au hasard d’une balade dans une grande librairie en compagnie de ma copine Laety ! Nous avons d’abord il faut bien le dire (oui, oui, oui…) craqué sur la couverture qui est magnifique. La quatrième de couverture prometteuse nous a tenté et hop là nous nous sommes programmé une lecture commune. Son avis c’est par ici !

C’est avec quelques heures de retard que je publie mon avis (oups … !). Mon retard est dû à la difficulté que j’ai eu à finir ce roman.

Je m’explique, on découvre ici l’histoire de Lydia une jeune anglaise vivant dans les années trente qui va quitter son mari et retourner vivre auprès de son ivrogne de père. Elle va faire connaissance de ses voisins qui cachent bien des secrets, de nombreux liens se font entre les personnages, tout est un peu mélangé !

Un vieil homme reçoit des paquets mystères contenant des abats frais (ou pas… beurk).

Pour autant cette histoire est loin d’être un thriller, j’ai trouvé la quatrième de couverture bien trompeuse là dessus, car c’est un roman policier mais qui n’a rien d’un thriller.

La fin est étonnante mais je l’ai vu arriver. Bref, un roman un peu décevant, mais l’écriture est agréable en général et j’ai parfois tourné les pages très très vite.

★★★☆☆
Bon
Publicités

Une réflexion sur “Mathilde bouquine… « Le diable danse à Bleeding Heart Square » d’ Andrew Taylor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s