Mathilde bouquine… « Merci pour ce moment » de Valérie Trierweiler

Un jour, un amour violent a incendié ma vie. Il avait quatre enfants. J’en avais trois. Nous avons décidé de vivre ensemble.

Mais la politique est une passion dévorante. Parti de très loin, François Hollande a été élu président de la République. J’ai étéaspirée dans son sillage.
Le pouvoir est une épreuve pour celui qui l’exerce, mais aussi pour les siens. À l’Élysée, je me sentais souvent illégitime. La petite fille de la ZUP en première dame : il y avait quelque chose qui clochait. J’ai appris l’infidélité du Président par la presse, comme chacun.
Les photos ont fait le tour du monde alors que j’étais à l’hôpital, sous tranquillisants. Et l’homme que j’aimais a rompu avec moi par un communiqué de dix-huit mots qu’il a dicté lui-même à l’AFP, comme s’il traitait une affaire d’État.
Tout ce que j’écris dans ce livre est vrai. Journaliste, je me sentais parfois à l’Élysée comme en reportage. Et j’ai trop souffert du mensonge pour en commettre à mon tour.

Mon avis :

J’ai trouvé ce témoignage poignant. Je ne m’attendais à rien d’un tel livre, mais j’avoue qu’il a fait trop de bruit et je suis bien trop « curieuse » pour passer à côté.

Cela m’a permis de découvrir l’envers du décor vu par une femme, la 1ère Dame du pays.

Le témoignage est écrit sous forme de courts paragraphes permettant d’alléger la lecture.

Le témoignage de cette femme est souvent poignant et touchant. J’ai parfois été émue par sa version des faits. Elle raconte l’histoire d’amour qu’elle a vécue avec François Hollande. La présence et le rôle de Ségolène Royal, les relations entre Ministres, Conseillers de l’Elysée et le Président. Le rôle et l’importance de la 1ère Dame dans certains événements, alors que dans notre pays il n’y a pas de vraies attributions à ce rôle.

Et puis il y a aussi les rumeurs, la descente aux enfers, la tromperie, le mensonge, la lâcheté… qu’a traversé cette femme.

C’était une bonne lecture qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses et surtout comprendre qui était cette femme que l’on faisait pour la froide et méchante 1ère Dame. J’ai par contre eu du mal à réaliser qu’il s’agissait de faits réels, qu’elle nous parlait du Président de la République, l’homme qui tient les rennes de notre pays. Réaliser que sa vie privée est chaotique, qu’il est instable sentimentalement, complexe, lunatique et surtout incompréhensible, m’a laissé pleines d’interrogations sur la gestion actuelle de l’Etat Français et en même temps on comprend mieux pourquoi nous en sommes là. Il reproduit un schéma malheureux : il trompe Ségolène avec Valérie, Valérie avec Julie…

Il est un homme anormal, lui qui rêvait tant du contraire.

★★★☆☆
Bon

Publicités

Une réflexion sur “Mathilde bouquine… « Merci pour ce moment » de Valérie Trierweiler

  1. Palin dit :

    Je m’étais moi aussi laissée prendre par la curiosité.. .Mais dans mon cas ce fut une immense déception, j’ai même abandonner la lecture de ce livre… Ce qui ne m’arrive que rarement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s