Hygiène de l’assassin

couv10376343Prétextat Tach, prix Nobel de littérature, n’a plus que deux mois à vivre.
Des journalistes du monde entier sollicitent des interviews de l’écrivain que sa misanthropie tient reclus depuis des années. Quatre seulement vont le rencontrer, dont il se jouera selon une dialectique où la mauvaise foi et la logique se télescopent. La cinquième lui tiendra tête, il se prendra au jeu. Si ce roman est presque entièrement dialogué, c’est qu’aucune forme ne s’apparente autant à la torture.
Les échanges, de simples interviews, virent peu à peu à l’interrogatoire, à un duel sans merci où se dessine alors un homme différent, en proie aux secrets les plus sombres. Premier roman d’une extraordinaire intensité, où Amélie Nothomb, 25 ans, manie la cruauté, le cynisme et l’ambiguïté avec un talent accompli.

Mon avis :

J’ai relu pour le plaisir (de vous en parler) le premier roman d’Amélie Nothomb. Hygiène de l’assassin nous raconte l’histoire d’un homme Prétextat Tach, écrivain et personnage à part entière. Il vit replié chez lui et n’a pas écrit une ligne depuis ses 59 ans (il en a 83 dans le roman). Cet homme inaccessible avec un physique ingrat convoite la curiosité des journalistes.

Seulement 4 vont avoir la chance (ou pas…) d’interviewer Prétextat. Quatre hommes et une femme, les quatre premiers vont être plutôt expédiés, Prétextat se joue d’eux. Mais la jeune femme, elle, va lever un mystère sur Prétextat qui va plus facilement se livrer à Nina, qui semble être la seule à connaître la vraie histoire de Prétextat Tach. On va découvrir le vrai visage de notre personnage principal. Ce roman soulève de nombreuses questions sur l’âme humaine et surtout sur l’envers du décor d’une personnalité aussi forte que celle de Prétextat.

C’est un roman court (180 pages) qui est une belle entrée en matière dans l’univers d’Amélie Nothomb, j’apprécie beaucoup les descriptions de l’auteur, on se croirait vraiment dans la scène, on est complètement intégré à l’histoire et on a envie de comprendre le pourquoi du comment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s