De coeur inconnu

couv2843415En 2005, Charlotte Valandrey révèle dans L’Amour dans le sang sa séropositivité dont elle est atteinte depuis l’âge de 17 ans. Elle se confie ainsi pour arrêter de vivre dans le secret et libérer tous ceux qui, comme elle, sont atteints du virus du sida. La comédienne y évoque également sa greffe cardiaque, le remplacement de son cœur passionné, usé, éreinté : « C’est l’histoire d’une femme qui aima tellement qu’elle eut besoin d’un autre cœur… »
Quelques mois après la parution de ce livre, Charlotte reçoit une lettre anonyme : « Je connais le cœur qui bat en vous, je l’aimais… » Ces mots, qui pourraient sembler fous, bouleversent la comédienne alors qu’elle est en proie à des cauchemars récurrents, des sensations impérieuses de déjà-vu et des changements intérieurs surprenants. C’est le début d’un étrange parcours pour Charlotte qui veut comprendre pour se libérer d’une présence qu’elle ressent intimement. Y a-t-il vraiment une autre vie en elle ? Un voyant troublant, un cardiologue amant, une psychanalyste rationnelle et un professeur figé dans le secret médical vont tenter de lui répondre.
En quête de vérité, cette mère battante, cette femme joyeuse qui connaît le prix de la vie nous entraîne avec elle dans un voyage initiatique bouleversant et drôle qui, des mystères de la mémoire cellulaire aux errances du cœur, la mènera peut-être vers ce port lumineux, but ultime de sa vie, l’amour immense, l’amour rêvé.

Mon avis :

Comme promis, voici ma revue du second livre de Charlotte Valandrey, que j’ai également lu en lecture commune avec Laety !

Dans ce livre, on reprend l’histoire où on l’a laissé dans « L’amour dans le sang », Charlotte est victime de plusieurs infarctus ravageurs qui vont la menée à l’obligation de subir une greffe de cœur pour survivre.

Charlotte Valandrey nous raconte toujours son parcours dans cette suite, on découvre plus intensément sa relation avec sa fille et avec ses proches. Elle nous raconte également le bouleversement psychologique et physique de l’après-greffe, son envie de connaître l’identité de son donneur, une envie de retrouver ses racines pour pouvoir avancer avec le cœur d’un autre dans le corps, les troubles ressentis (changement de goûts, impression de déjà-vu, cauchemars…).

Cependant on se rend compte que le VIH est encore porteur d’idées préconçues et que beaucoup de gens restent ignorant au sujet de ce virus. Cette réalité est parfois violente.

Une fois de plus, j’ai vraiment été agréablement surprise par ce livre, par le style de Charlotte Valandrey qui se livre sur son parcours et sur sa vie. Mais parfois la tournure des événements est vraiment surprenante (étonnante, incroyable…) on se croirait dans un roman. On se dit que ce n’est pas possible qu’elle ait vécue ça, ou que ça se soit réellement passé. Ce livre est une magnifique preuve d’amour. Je vous recommande vivement la lecture des deux livres de Charlotte Valandrey qui, j’espère, vous surprendra autant que moi.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s