La couleur des sentiments

couv52647257Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Mon avis :

Après avoir vu la bande annonce du film, j’ai vraiment voulu lire ce livre. J’ai eu l’occasion de le lire lors d’une lecture commune avec Laety et Ellcrys !

En effet, ce roman retrace la condition des femmes noires américaines dans les années 60, leurs conditions de travail auprès des familles blanches et leurs places dans la société. Ce roman est écrit à trois voix, celle D’Aibileen, de Minny (toutes les deux bonnes dans des familles blanches) et Skeeter, une jeune femme blanche issue d’une famille assez bourgeoise qui va se pencher sur les conditions de travail et de vie des bonnes.

On va alors découvrir toutes les « croyances » autour des noirs, entretenues par toutes les amies (et famille) de Skeeter dans le livre. On observe un racisme insupportable, alors que les blancs confient leurs enfants, leurs maisons… aux bonnes, ils ont une vraie crainte liée à leur couleur de peau (peur d’attraper des maladies s’ils vont dans les mêmes toilettes par exemple, ce qui semble aberrant quand même…).

Skeeter va se lancer dans la rédaction d’un livre où plusieurs bonnes vont raconter leurs expériences bonnes comme mauvaises. Mais à Jackson, Mississippi, nous sommes vraiment aux prémices de l’égalité entre les Hommes et notre personnage principal va devoir prendre bons nombres de précautions pour pouvoir avancer et convaincre les bonnes de se confier à elle.

J’ai beaucoup aimé ce roman qui m’a émue et fait rire à la fois. J’ai parfois trouvé horrible le comportement des femmes blanches concernant leurs familles surtout Miss Leefolt qui délaisse complètement ses enfants, comme s’ils n’existaient pas. J’ai maintenant très envie de voir le film !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s