La saga « Fifty shades » de E. L. James

Cinquante nuances de Grey (titre original : Fifty Shades of Grey) est une romance érotique écrite par la Britannique E. L. James, connue d’abord par auto-publication sur le site Internet de l’auteur puis sur le site internet The Writers’ Coffee Shop qui le propose à l’impression à la demande en mai 2011. L’éditeur Vintage Books le publie en édition papier dans une version révisée en avril 2012.

Se déroulant essentiellement à Seattle, ce livre est le premier d’une trilogie qui retrace la relation entre une jeune diplômée Anastasia Steele et un homme d’affaire Christian Grey. Le titre est à double sens, « Grey » faisant référence à l’un des deux héros et à la couleur grise. Cette romance érotique contient des scènes explicitement érotiques mettant en vedette des éléments de pratiques sexuelles impliquant la servitude, la discipline, le sadisme et le masochisme.

Synopsis

Anastasia Steele accepte de remplacer sa colocataire malade, Katherine, afin d’interviewer le milliardaire Christian Grey. Ce dernier l’intimide. Il s’agit d’un jeune PDG séduisant et mystérieux. Bien qu’elle le trouve attirant, elle décide de ne pas aller plus loin.

À sa plus grande surprise, Christian Grey vient la voir à son travail. Au fur et à mesure, la jeune et innocente Ana est confrontée à un tout nouvel univers aux côtés du riche entrepreneur. Christian a une face sombre. En effet, Anastasia découvre que Christian est adepte du BDSM. La jeune femme doit alors décider si elle est prête ou non à faire des compromis pour l’homme qu’elle aime.

Succès international

Roman auto-édité sur Internet, à l’origine, Cinquante nuances de Grey est découvert et publié par Vintage Books et connaît un immense succès marchand : en dix-huit mois, 40 millions d’exemplaires sont vendus, surtout aux États-Unis et au Royaume-Uni. Pendant 37 semaines, il est premier du classement des meilleures ventes de livres publié par le New York Times. Si le public est essentiellement féminin, 20% des acheteurs aux États-Unis au premier semestre 2012 sont des hommes. En Italie, le succès atteint plus de 900 000 exemplaires vendus et 1,28 million en Australie.

En France, l’éditeur JC Lattès achète les droits de publication à un prix élevé et fixe le seuil de rentabilité à 360 000 exemplaires. La parution, le 17 octobre 2012, se fait sur la base d’un tirage de 550 000 exemplaires, dont 350 000 sont mis en place en librairie dès le premier jour. Le 11 décembre 2012, l’éditeur annonce que 400 300 romans se sont écoulés depuis sa sortie et table sur 450 000 exemplaires vendus à la fin de l’année 2012. Pour faire face aux éditeurs concurrents qui espèrent profiter du succès du roman, JC Lattès dépose en France la marque « cinquante nuances ».

Source : Wikipédia
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s