Stiletto Blues à Hollywood

couv23932907Brooke et Julian filent le parfait amour depuis neuf ans.

Il est auteur-compositeur-interprète et a une voix en or. Seulement, de la scène underground aux sommets des hit-parades, la route est longue… Un jour pourtant, c’est la consécration ! Sony accepte de financer son album. Le premier showcase est un succès, et les propositions de concerts affluents de toutes parts. Les dates s’enchaînent et les médias, eux, se déchaînent ! La vie privée de leur couple se retrouve étalée dans les tabloïds, les rumeurs les plus folles courent à leur sujet, et face aux créatures de rêve qui peuplent les palaces où évolue désormais sa rock star de mari, la jolie rouquine commence à perdre confiance.

Entre l’éloignement, les horaires de dingues, les paparazzis et les groupies, la mélodie du bonheur vire à la cacophonie. Et puis arrivent les photos de trop. Qui dit conte de fées, ne dit pas forcément happy end, Brooke…

Mon avis :

Comme vous le savez peut être en ce moment j’ai très envie de chick-lit. C’est pourquoi je me suis lancée après ma dernière lecture dans ce roman de Lauren Weisberger. J’avais lu « Le diable s’habille en Prada » il y a déjà quelques années. Je n’avais pas terminé le livre mais j’avais adoré l’adaptation cinématographique. Ayant plusieurs romans de cette auteure dans ma PAL je me suis dit que c’était la bonne occasion de m’y remettre.

Mon avis sur ce livre est très mitigé, on découvre Brooke et Julian un couple new-yorkais très heureux, Julian est auteur compositeur mais a du mal à percer. Mais le jour où sa carrière va connaître la reconnaissance tant attendue du grand public toute sa vie va être chamboulée, et par effet de ricochet va bouleverser Brooke. Entre les absences de Julian du domicile conjugale, les paparazzis qui leurs pourrissent la vie, les ragots… Ils n’étaient pas prêts à un tel bouleversement aussi rapidement.

Cependant j’ai trouvé le style lourd, j’ai vraiment eu beaucoup de mal à rentrer dans cette histoire. De plus les chapitres sont très (trop) longs ! Je pense que cette lourdeur est due à la traduction française moyenne, il y a des phrases quasi incompréhensibles.  De plus au début je butais sur toutes les phrases, je ne comprenais pas ce que je lisais, ce qui n’est pas agréable.

J’ai trouvé les personnages sympathiques, j’ai bien aimé Brooke même si j’ai parfois eu envie de la secouer pour qu’elle se bouge un peu. Mais cependant ce livre fait 508 pages et je pense qu’il aurait pu faire moitié moins. C’est loin d’être un coup de cœur, j’ai même failli l’abandonner tellement je n’en pouvais plus, ce qui est dommage car l’histoire de fond est sympa.

P.S : le titre n’a pas vraiment de lien avec l’histoire…

Une réflexion sur “Stiletto Blues à Hollywood

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s